Journées écologiques de mars et avril : on dégage le belvédère

Journée belvedère avril

Sur le terrain, il y a un beau petit mont d’où la vue est simplement magnifique. Le « problème », c’est qu’il y a quelques arbres en trop pour avoir une belle vue dégagée. On a donc décidé de couper des arbres (dont la majorité étaient morts) pour dégager la vue qu’on a du belvédère. Ça a pris deux journées écologiques pour avancer ce projet et il en faudra sûrement encore quelques autres. Disons que c’est une grosse job, surtout parce qu’on travaille dans une pente. Mais, comme d’habitude, la bonne humeur et la solidarité étaient au rendez-vous 🙂 Le soleil était aussi de la partie, même si ça ne paraît pas avec le bizarre de filtre bleu sur les photos :/

En mars, un20160402_145224e couple d’hommes forts ont donné leur maximum et ont déclaré forfait après 4 heures. On le comprend quand on voit la pile de troncs qu’ils ont transportés en si peu de temps!

En avril, la neige était particulièrement molle et on calait souvent jusqu’aux cuisses! Certains ont terrassé le sentier pour faciliter nos déplacements, d’autres ont coupé des arbres, ramassé des branches ou des troncs ou charrié le bois jusqu’en bas de la côte. En fin de journée, éreinté et détrempé, tout le monde s’est régalé avec la bonne casserole au poulet, aux pois et cinq épices de Carine 🙂

Étaient présents (en mars ou en avril) : Yannick, Carine, 20160402_150235Dominic, Alexis,  Pascal, Gouri, Freddo, François, Mathieu, Patrick, Nathalie, Anne-Cécile et Anick.

 

Pondoir chauffant fait avec des matériaux récupérés

À chaque problème, sa solution! Ici le défi était de faire un nichoir à poules qui garde les oeufs au-dessus du point de congélation. Je veux utiliser le moins possible de chauffage dans le poulailler pour que mes poules s’adaptent au froid et continuent à aller dehors tout l’hiver. Par contre, je veux empêcher les œufs de geler. Pour ce faire, plusieurs utilisent des tapis à germination que je trouve trop dispendieux et pas assez résistants.

Mon idée est de me servir d’une ampoule chauffante pour produire assez de chaleur pour que les oeufs ne gèlent pas durant l’hiver. Par contre, je ne veux pas que les poules soient directement touchées par la chaleur si ce n’est que par leur pattes au travers de leur nid. Je veux un plancher chauffant radiant.

J’ai utilisé ce dessin comme source d’inspiration.

DimentionNesting
Le toit est en pente pour que les poules ne s’y perchent pas et ne le salissent avec leur déjections.

Comme pour tout dans la vie, pour commencer, il faut une bonne base.

Base
J’ai utilisé un 2/4 récupéré d’une cloison sèche que nous avons abattue au bureau et que j’ai récupérée, puis que j’ai coupé sur le sens de la longueur. N’ayant pas de banc de scie, je trouve que je me suis bien débrouillé avec la scie ronde. J’ai gardé le côté droit à l’extérieur et celui que j’ai coupé à l’intérieur.

BaseEtCrasyCarpet
Puis j’ai broché une Crazy Carpet sur le dessus. Cela sera le fond du pondoir, la partie qui supporte les nids. Je voulais utiliser un matériel peu coûteux, qui laisse passer la chaleur, qui est résistant et à l’épreuve de l’eau. Si c’est assez solide pour des adultes, l’hiver, sur de la roche (voir post précédent), alors ce l’est pour des poules aussi!

Pour faire les 2 côtés du nichoir et les 2 séparations, j’ai utilisé ce vieux desssus de bureau d’ordinateur.

VieuxDessusDeBureau
Je l’ai trouvé dans le sous-sol de la maison, vestige des anciens propriétaires. Après l’avoir dépouillé de sa bordure, j’ai dessiné mon premier côté.

SansBordures
Puis… magie! Le poulailler est presque fini.

SansDevant
J’étais tellement emballé par mon projet que j’en ai oublié de prendre des photos… Mais on s’en doute, c’est quand même simple.  Les panneaux de rip-pressé venaient aussi avec la maison.

Il parait qu’un nid suffit pour 3 à 4 poules. Mon pondoir pourra donc suffire à 12 poules au maximum. Le vide en-dessous de la base est pour recevoir la lampe chauffante. Comme cela, la chaleur va monter et réchauffer les nids.
MatérielPourChauffage
Voici le matériel pour le chauffage : lampe chauffante de 275W, thermostat de maison, boitier électrique et socle pour lampe de plafond. En incluant la Crazy Carpet, ça fait un projet à 33$! J’ai aussi utilisé : vis, marette, fils électrique et un autre boitier électrique d’un ancien projet, ainsi qu’un interrupteur de lumière récupéré lors d’une rénovation (d’où la présence de peinture blanche dessus).

Voici le début des branchements :

BoitePourThermostat
Puis on ajoute le thermostat et l’interrupteur.

BoiteAvecThermostat
Il est bien important de brancher tous les fils de masse (ceux en cuivre, sans gaine) dans le fond de la boite, et de mettre interrupteur et thermostat sur le fil noir (c’est celui-là qui fourni le courant).

On installe la boite au sommet du pondoir et on ajuste le thermostat au plus bas. Comme cela, on ne chauffe que s’il fait en bas de 5° C dans le haut du pondoir.

ThermostatInstallee
Maintenant c’est le temps d’installer le plafonnier en dessous de la base.

Plafonnier
C’est important de bien centrer la lampe pour qu’elle ne soit pas trop proche des murs et qu’il y ait risque de surchauffe, voire de feu.

Maintenant il ne reste plus qu’à aller l’installer dans le futur poulailler et mesurer la température l’hiver, pour voir si ça fonctionne bien… et s’il ne fait pas trop chaud!
AvecDevant
À suivre…

Journée écologique de janvier : on joue!

Détente à 100% pour la Journée écologique de janvier. Nous avons été une vingtaine (dont cinq enfants) à venir jouer dans la neige, manger de la bouffe maison et célébrer deux anniversaires qui tombaient le même week-end!

IMG_20160130_150055071Une bonne partie des troupes est d’abord allée descendre une belle pente en Crazy carpet. Même si certains ont perdu leur tuque en glissant dans cette piste avec quelques belles bosses, personne n’a perdu de dent 😉 Plusieurs de nos ingénieurs en chef remplissaient les trous, tapaient la neige avec une pelle ou la déplaçaient pour faire dévier la pente vers des endroits moins boisés. Notre forestier en chef a aussi abattu quelques arbres pour éviter que les glisseurs se prennent des bosses sur le front!

Bref, la pente de Crazy carpet continue à s’améliorer d’une année à l’autre!

IMG_20160130_150740025
Quelques-uns des invités ont testé leurs raquettes dans la forêt ou leurs patins sur l’étang gelé. L’étang a d’ailleurs été beaucoup plus facile à déneiger cette année avec le 4X4 muni de sa grosse pelle.
Une fois courbaturées et ravies de leur après-midi de sport, les troupes sont rentrées boire quelques bières ou verres de vin et déguster la bouffe que chacun avait amenée à partager. Au menu : soupe au curry et lait de coco, boulettes de viande et sauce tomate, nems épicés, dattes enroulées de bacon, fromage, pain maison, salade aux pois et maïs… et deux gâteaux de fête, bien sûr 🙂
IMG_20160130_174935826Étaient présents : Yannick, Carine, Mathieu, Jessica, Marc-André, Line, Cédric, Pascal, Joëlle, Anick, Samuel, Caroline, Dominique, Émilie, Nathalie, Manou, François, Louis, Alexis, Freddo, Gouri et Maelia (et j’espère que je n’oublie personne!)

Nouvelle mouture de la carte du terrain!

Un grand pas en avant dans la cartographie de l’éco-hameau vient de se produire. Quoiqu’il manque 80% des sentiers et des lieux, on y voit maintenant des bornes et les limites.

ecoHammeau_carte_small

Grand merci à Jessica pour son grand travail de dessinatrice et les nombreuses heures passées à la créer.  Quand elle sera complète, elle deviendra une toile dans la maison.

Merci à Patrick pour son aide à la cartographie.

Journée écologique de novembre : on dégage les roches sous le gros chaudron rouge

C’est fou la quantité de travail que l’on peut faire quand on est plusieurs, même si ce plusieurs n’est que 5 personnes. La journée consistait à « dégrayer » le chaudron rouge de son auréole de grosses roches.  La photo rend mal tout ce qu’on a bougé, mais il y en a pour plusieurs tonnes.

Beaucoup de roches

Donc, le printemps prochain, on pourra retourner la terre autour du chaudron et y planter de belles choses.  Grand merci!

Étaient présents: Yannick, Carine, Mathieu, Anne-Cécile et Anick.

Journée écologique d’octobre : on cuisine !

Grosse journée de popotte. Très grosse. Peut-être un peu trop grosse ^_^

Bouffe Small

Ç’a été la plus grosse Journée écologique à date : 18 personnes. C’était super. Le seul petit problème, c’est qu’à se séparer de la bouffe à 18, il n’en reste plus beaucoup pour chaque personne. Les chaudrons n’ont quand même que 20 litres de capacité et le poêle n’a que 4 ronds.

DSC00752

La photo ne rend qu’une petite partie des recettes : beurre de pommes, boulettes de dindes, pizza-pochettes végés, galettes au quinoa et ketchup maison, suçons. Donc à défaut d’avoir été très productif, on a eu ben du fun.

Souper Recadre

Quoique plusieurs on dû partir avant le souper, ça fait tout de même une très belle tablée.

Étaient présents : Carine, Mathieu, Jessica, Marc-André, Samuel, Caroline, Marie-Hélène, Manouanne, Joëlle, Pascal, Gabriela, Mohi, Anne-Cécile, Anick, Yannick et les 3 enfants.

 

Derniers avancements

Pas mal de trucs ont avancé dernièrement!!

Alors :

* Drain de surface autour de la maison : terminé

* Déshumidificateur : terminé. Cela a permis d’abaisser le taux d’humidité de 80% à 50% au sous-sol. Donc, il n’y a plus d’infiltration d’eau ni de condensation sur les tuyaux. La chambre à coucher au sous-sol sent donc meilleur et d’autres projets d’aménagement sont maintenant possibles, comme faire une salle froide au sous-sol pour les légumes des jardins…

* Journée écologique de septembre (BRF)
* Gym au sous sol : démarré, grâce au taux d’humidité plus bas. Ça offre une autre activité à faire en petit groupe, ça promeut la santé et ça permet d’échanger sur le sujet.
* Cartographie des sentiers : Done. Manque juste une copie du relevé.
* Carte du terrain : commencée par Jessica, en attente d’autres tracés à ajouter. Va devenir un poster affiché dans la maison.  Bon pour expliquer la terre et le projet.
* Copeau de bois au pieds des arbres fruitiers et mise en place des protections anti-rongeurs pour l’hiver.
* Dégagement des noisetiers sauvages : done, mais toutes les noisettes ont été mangées par les écureuils :o(
* Panneau « Pas de chasseur, pas de VTT, pas de skidoo » : en cours.
* Sentier vers la paroi d’escalade : done.

* Achat de la propriété limitrophe (celle de 2 acres) : à l’étude / pending.

* Demande d’autorisation à la ville pour entretenir le bout de terrain proche du 4e rang :  pending.

* Poules : printemps 2016, en partenariat avec Nathalie, la voisine.

* Contacter Alex pour des pistes sur la forme légale appropriée pour un éco-village au Québec : pending.

* Exploration de moyens pour sortir le bois de chauffage de la forêt : pending.

* Remue-méninges pour les prochaines journée écologique : besoin de votre aide!

* Continuer à lire le livre, à réfléchir, à se questionner…

Journée écologique d’août : on dégage le sous-bois !

Finalement, on a généré 14 sacs de copeaux de bois de 150 litres chacun et dégagé environ 100 m de sous-bois.

La baignade dans l’étang après le travail fut meilleure que tous les spas que j’ai essayés.

Petit souvenir du souper :

IMG_1342

Était présent: Daphné, Patrick, Yannick, François, Jessica, Marc, Karl, Carine, Nathalie, Joëlle, Freddo et Gouri.  Sans oublier Grelot, Keeper, Camomille et Batman.

Journée écologique de juin : on dégage le sous-bois !

Nous proposons un projet de terrain communautaire et le thème de la journée écologique du mois de juin est :

Nettoyons le sous bois et générons du bois raméaux fragmentés (BRF)!

C’est la 2e année que l’on organise cette activité et c’est Jessica qui a relancé l’idée cette fois-ci. Donc, en plus de dégager le sous-bois proche du ruisseau et autour de la maison, on va louer une déchiqueteuse et générer une tonne de copeaux. C’est sûr qu’il va y avoir VRAIMENT beaucoup de copeaux. Alors si d’autres en veulent, apportez-vous des bacs.

On fourni pains frais maison, plat principal pour le souper et quelques bières.

SVP, apportez : bons souliers fermés, crème solaire, huile à mouches, gants, boissons, bouffe…

Et comme les autres fois : bonne humeur, soleil, air pur, entraide, guimauves… seront au rendez-vous.