Journée Écologique mai 2019

Compost & jardins + Fêter Yannick

Le compost de l’année passée est prêt, on va le mettre aux jardins. Le poulailler à besoin d’un petit ménage, on va s’en servir pour faire un nouveau tat de composte. On a aussi libéré le spot de feu d’une partie de ses cendres et fait de la recherche archéologique de vieux clous.

Étaient présent: Nathalie, Angelo, Carine, Yannick et Philippe.

P.S. Philippe est absent de la photo parce qu’il s’était perdu en forêt pendant quelques heures… ;op

Journée Écologique Janvier 2019

Profitons de la piste de glissade!!

On l’a créé! Maintenant on va en profiter!
Donc pas de travail, juste du fun. Apporter linge d’hiver, luges et boissons. Patin (on peut déneiger l’étang) et raquettes sont aussi la bienvenue. La journée à finit, comme souvent, au mur d’escalade.

Et dsl, j’ai pas de photo de la glissade… 🙁

Étaient présent: Carine, Mickaël, Amélie, Philippe, Christian, Nathalie, Niko, Nathalie (ben oui, yen a 2) Joëlle, Pascal, Gouri, Fredo, Manou, Marie-Soleil, et Yannick

Journée Écologique Nomvembre 2019

Cette journée était sous le thème: Cours de Sushi!!

Donné par nul autre que chef Mathieu Lajoie, ce cours vous apprendras les rudiments de la coupe ninja des légumes et le roulage parfait de l’algue.

Étaient présent: Carine, Sabrina, Caroline, Louis, Samuel, Manou, Mathieu, Joelle, Pascal, Gouri, Frédo, Anick, Jessica, Marc et Yannick

Journée écologique de septembre !!

Une belle grosse journée bien remplie sur les terres de Saint-Calixte lors de la dernière journée écologique. Yannick et Carine ont rencontré et invité à partir du groupe facebook Écovillageois recherchés, un sous-groupe de Lanaudière qui s’intéresse, tout comme comme1terre, à habiter dans un village écologique. Nous étions donc 19 (enfants compris) et nous n’avons pas chômé!!!

Un groupe a pelleté dans un trailer 4’x8′ , transporté puis déversé dans le jardin environ la moitié de ce compost maison, composé essentiellement les copeaux de bois qui avaient servi de litière dans le poulailler.  L’autre moitié a été étendue aux pieds d’arbres qu’on a plantés ce printemps.

Un autre groupe a installé le grand abri Tempo en métal, de seconde main, trouvé par Yannick. Une belle job (comme on dit ici 😉 qui a demandé du terrassement, et aussi pas mal de force physiques pour entrer les dernières vis!

Du terrassement de haut niveau ! hihihi

 

Du terrassement qui a aussi produit plein de branches à déchiqueter en copeaux (BRF).

Pascal, Tracy et Yannick au travail.

Trois braves filles ont cueilli ensemble toute une rangée de carottes et en ont profité pour papoter 🙂

Enfin, Carine nous a concocté un délicieux plat de pois chiches avec tomates et plein d’épices, avec du riz. Il y avait aussi des choses à partager, du pain, du vin, des crudités, des salades, de la tarte au sucre.

Étaient présents : Yannick, Carine, Jessica, François, Anick, Joëlle, Pascal, Gouri, Freddo, Tracy, Jérome, Aurélie, Mélisande, Anakin, Abigaëlle, Marie et Philippe

Journée écologique de mai : on fait du BRF

On devait planter des cèdres, mais impossible de trouver ces conifères à moins de 250 kms de route! La gang a donc décidé de faire du bois raméal fragmenté (BRF) ou, en français 😉 des copeaux de bois. C’est excellent pour recouvrir la base des plantes et des arbustes, puisque ça protège l’humidité et la chaleur du sol et empêche les mauvaises herbes de pousser! Boni : transformer en copeaux de (très) jeunes arbres et des vieilles branches pourries permet d’aérer et de nettoyer le sous-bois.

À sept, nous avons donc coupé des dizaines de très jeunes arbres sur le bord du boisée, sorti un paquet de vieilles branches qui traînaient au sol, déchiqueté et emballé le tout. Malgré la chaleur et les ?%@$# de bibittes de toutes sorte qui inauguraient avec nous la première vraie belle fin de semaine de l’année.

On a quand même rempli une quinzaine d’immenses sacs poubelle, ce qui prouve qu’on a travaillé fort 😀

Yannick et Mathieu ont aussi terminé de démanteler l’immense tas de bois qui traînait sur le terrain depuis deux ans.

Enfin, Samir a embelli le devant de la maison en y plantant moult fleurs et plantes, dont des tulipes.

 

 

Après ces durs labeurs, l’excellent poulet de Carine a été d’autant apprécié, de même que le vin aux mûres de François et la salsa d’Anick.

Mentionnons enfin la première baignade de l’année, par Anick 🙂 et un immense feu de joie pour clore la soirée.

Étaient présents : Yannick, Carine, François, Nathalie, Mathieu, Manouan, Samir, Claudine, Anick.

Avril

Trop de trucs en peu de temps, le printemps apporte son lot de renouveau. Premier sucre d’érables, 2e batch de poussins, famille qui s’en vient.

Et je viens de découvrir que les poussins chanteclers on en moyenne un poids de 38gr après leur première journée. (sur un échantillon de 5 poussins)

Journée Écologique du mois de Mars

La Journée Écolo du mois de Mars a été ben relax: on a joué à des jeux de société toute la journée! Développer et entretenir le plaisir d’être ensemble c’est aussi important que planter des légumes. On a joué à Seven Wonders, Objets trouvés, Boggle et Colons de Catan.  On a aussi fêté ma petite soeur.

Étaient présents: Yannick, Jessica, Carine, Marc-André, Nathalie, François, Mathieu, Manou, Karim et Anabella

Journée écologique du mois de novembre

C’est l’automne et nos coqs sont devenus bien grands et gras. Donc, il était temps de les abattre, les remercier, les déplumer, les arranger puis les congeler. Plusieurs ont été assez courageux pour venir apprendre à le faire ou tout simplement aider à déplumer (parce que c’est ça qui est le plus long.) La majorité des gens mangent de la viande mais ne se sentent pas prêts à se la procurer eux- même. Nous avons donc été contents de nous reconnecter avec cette partie de la nature, d’être un peu plus cohérent avec nos choix de vie.

Ce qui a bien fonctionné:

  • Faire ce type de travail le soir. Les poules étaient endormies, le niveau de stress du poulailler est resté bas et nous n’avions pas besoin de courir après pour les attraper.  Je crois que c’est la manière la moins souffrante et la plus courte pour quitter cette terre pour une poule.
  • Mettre de la belle musique de Bach lors du déplumage.
  • Remercier le volatile d’avoir donner sa vie pour nous nourrir.
  • Pour finir d’enlever les dernières plume, l’eau chaude du robinet est suffisante.
  • Arranger les poulets dans le grand lavabo industriel est bien pratique.

Ce qui serait à améliorer:

  • Faire jeuner les poules 24h à l’avance, pour avoir le moins possible d’odeurs nauséabondes venant du tube digestif.
  • Faire le déplumage à l’extérieur si possible. Beaucoup d’air frais aide à la tâche. Mais c’est froid en novembre.
  • Mettre le poulet dans un « cône » avant la décapitation simplifierait grandement la tâche de le tenir le « corps » quand celui-ci rend l’âme.

Cela nous à pris environ 1h personne par coq.

Ce fut une soirée riche en émotions et le rhum était nécessaire par la suite.

 

 

Étaient présents: Yannick, Nathalie, François et Mathieu. Carine a plutôt cuisiné le poulet plus tard!